Cycle Hector Berlioz

Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin

Du 22 Oct 2019 au 09 Juin 2020

A l'occasion des 150 ans d'un géant de l’Histoire de la Musique: Hector Berlioz ou la démesure du romantisme

Cycle Hector Berlioz

Salle Chopin | Durée : 2h
Ouverture des portes 1h avant le spectacle

Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin

  • 22

    Oct


    2019

  • 09

    Juin


    2020




  • Tout les mardis à 14h30

    Ambassadeur artistique de la France à l’échelle européenne, Berlioz fut aussi un grand voyageur, dynamisant ainsi une prestigieuse carrière internationale qui lui permit d’être souvent plus vite reconnu à l’étranger qu’en son propre pays. À l’instar de Mozart, Beethoven, Liszt, Wagner ou Verdi, Hector Berlioz est un géant de l’Histoire de la Musique.

    Un siècle et demi après son décès, l’ampleur de son œuvre, sa portée, ne sauraient s’accommoder d’être traitées avec parcimonie. Seul un grand cycle permet de révéler toutes les facettes d’une personnalité d’envergure, qui fut autant écrivain que compositeur.

    Si la vie de Berlioz constitue un véritable autant que tumultueux roman, elle stimule une inspiration dont les fruits s’épanouissent dans moult genres musicaux : les pages orchestrales (Harold en Italie, Roméo & Juliette, les ouvertures de concerts... ) ; les fresques sacrées (Messe Solennelle, Requiem, L’Enfance du Christ, Te Deum…) ; les œuvres vocales profanes (mélodies, cantates, La Damnation de Faust…) ; les opéras (Benvenuto Cellini, Béatrice & Bénédict, Les Troyens).

    Romantique exalté, il cachait pourtant au fond de lui-même l’âme d’un classique, animé par une foi artistique capable de déplacer les montagnes. Nous vous proposons de marcher dans les traces d’un tel héros et de suivre son épopée.



Dates

Conférences audiovisuelles

22 octobre 2019
L’éveil d’une vocation contrariée (1803–1825)
12 novembre 2019
« Rêveries & passions » ou les infortunes d’un provincial à Paris (1825–1829)
3 décembre 2019
Le manifeste fantastique de la France romantique (1829–1830)
17 décembre 2019
Des barricades à l’Italie ou les excès d’une époque (1830–1832)
14 janvier 2020
Scène aux champs ou sur les traces des romantiques (1832–1836)
21 janvier 2020
De la vision mystique à la glorification de l’amour profane (1836–1838)
11 février 2020
De la musique avant toute chose » ou le pouvoir supérieur des sons (1838–1841)
17 mars 2020
« Un Bal » ou la dimension européenne d’un artiste novateur (1841–1848)
14 avril 2020
« Marche au supplice » ou le crépuscule des chimères (1848–1860)
12 mai 2020
Entre Shakespeare et Virgile (1860–1863)
9 juin 2020
« Songe d’une nuit de sabbat » ou les ultimes tribulations du géant (1863–1869)